Être auteure indépendante

C’est quoi être auteure indépendante ?

Être auteure indépendante c’est à la fois la liberté infinie des panoramas de pixels époustouflants d’un jeu en open world et la plus grosse douille de l’univers.

Un auteur indépendant est un auteur qui possède les droits de ses œuvres et les commercialise lui-même. C’est le principe de l’auto-édition. L’auteur est son propre éditeur : il s’occupe de la correction, de la mise en page, de la couverture, du dépôt légal, de l’impression des livres, de leur vente, de leur promotion…

Un auteur édité cède les droits sur son œuvre à un éditeur. Celui-ci prend en charge l’aspect technique et promotionnel du livre et verse à l’auteur un pourcentage sur les ventes de son livre. L’auteur ne prend aucun risque financier, il ne peut que gagner de l’argent.

Mais alors qu’est-ce que je fous en auto-édition ?

Je suis passée par une maison d’édition pour mon premier roman et l’expérience que j’en ai eu n’a pas été transcendante. Attention, je ne souhaite pas dénigrer les personnes avec lesquelles j’ai travaillé qui étaient parfaitement compétentes et bienveillantes mais j’ai bien senti que je n’étais là que pour boucher un trou dans le catalogue et qu’on ne pariait pas sur ma réussite.

Or, que faire avec un éditeur qui ne croit pas en moi ? Pas de plan de com, pas de lancement, pas d’accompagnement sur le manuscrit… J’ai écrit les deux premiers tomes de L’Heureux élu, vraiment ? à 23 ans : il y avait forcément des améliorations à y apporter ! J’avais forcément une marge de progression.

Alors j’ai décidé de parier sur moi.

Depuis 2018, je travaille sans relâche pour éditer mes livres moi-même et croyez-moi, il en faut du courage.

Il en faut du courage pour investir financièrement dans son projet au lieu de partir en vacances.

Il en faut du courage pour faire zéro bénéfices dans les salons et continuer d’y aller dans l’espoir de rencontrer de nouveaux lecteurs.

Il en faut du courage pour accepter les commentaires négatifs de personnes qui n’ont parfois aucune culture littéraire mais le client est roi, hein ? (Merci Amazon).

Il en faut du courage pour alimenter les réseaux sociaux dans l’espoir de bâtir une communauté quand chaque post est une bouteille à la mer.

Il en faut du courage pour rentrer du boulot et continuer à écrire.

Il en faut du courage pour continuer tout en sachant, dans un coin de sa tête, que tous les efforts fournis ne donneront peut-être jamais le résultat voulu.

Alors merci à toutes celles et ceux qui me soutiennent et souhaitez-moi bien du courage !

Un mignon petit avatar en chibi de moi par la divine Poncho ! Ne suis-je pas adorable en avatar ?
With love,
I.H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *